Topics Altcoins
Bybit Learn
Bybit Learn
Intermediate
1 Kas 2021

Qu’est-ce que Chainlink Crypto et est-ce un bon investissement ? (2021)

Avec l’objectif vital de connecter des données du monde réel avec des smart contracts sur la blockchain, Chainlink a développé une plateforme décentralisée alimentée par le token LINK, qui a réussi à rester à flot même pendant les jours les plus sombres de l’hiver crypto.

Cet article passe en revue le projet de Chainlink et évalue l’option d’investir dans se crypto.

Quels sont les problèmes que Chainlink vise à résoudre ?

L’un des plus gros problèmes empêchant l’adoption massive d’applications décentralisées est leur incapacité à interagir avec des données en dehors de la blockchain elle-même. Les smart contracts fonctionnant sur Ethereum, par exemple, n’ont pas de moyen natif d’accéder aux données en dehors de l’écosystème Ethereum.

Chainlink tente de résoudre ce problème à l’aide de sa technologie révolutionnaire. Elle a développé une plateforme pour les oracles blockchain, qui sont des nœuds sur le réseau agissant comme des ponts pour connecter les données on-chain et off-chain. Ce protocole permet aux smart contracts de récupérer des données du monde extérieur.

Qu’est-ce que Chainlink ?

Chainlink est un réseau décentralisé de nœuds lancé sur la blockchain Ethereum qui alimente le réseau par le biais de fournisseurs de données décentralisés appelés oracles. Il fournit des données du monde réel provenant de sources tierces aux smart contracts de la blockchain par le biais des oracles. Son token natif ERC-20 (LINK) est donné en récompense aux oracles qui fournissent des données précises.

Les smart contracts jouent un rôle essentiel sur la plateforme de Chainlink car elle s’appuie sur l’automatisation du système pour évaluer et exécuter les données lorsque des accords prédéterminés sont remplis. Le développement d’un marché qui met en relation les acheteurs et les vendeurs en est un bon exemple. L’utilisation d’un smart contract élimine le recours à un intermédiaire. Tant que l’accord est rempli, l’échange sera exécuté automatiquement. Étant donné que les smart contracts fonctionnent sur une blockchain, les paramètres sont gravés dans le marbre, c’est-à-dire immuables. Cela signifie que les smart contracts sont transparents et que les conditions convenues doivent être respectées pour que l’échange soit exécuté.

Chainlink est construit pour être agnostique à la plateforme. Contrairement à Ethereum, Chainlink fonctionne simultanément sur différentes blockchains. Ainsi, il permet l’utilisation de blockchains externes, comme l’intégration d’API, en échange de flux de données. L’utilisation de smart contracts permet à Chainlink d’accéder non seulement aux données du monde réel, mais aussi aux paiements et aux événements, le tout sans sacrifier la sécurité.

Comment fonctionne Chainlink ?

La plateforme Chainlink est capable de connecter les cryptomonnaies et le secteur bancaire. Avec l’aide de Chainlink, il est désormais possible d’utiliser des smart contracts dans le système financier traditionnel. D’un point de vue technique, Chainlink présente un logiciel utilisant une API pour les contrats en cryptomonnaies.  

Grâce à un réseau décentralisé d’oracles, Chainlink connecte les DApps aux données du monde réel. Les oracles aident à télécharger des données sur la blockchain, ce qui permet aux smart contracts d’interagir avec l’environnement externe.

L’objectif de Chainlink est de créer des oracles fiables ayant accès à des données qui peuvent être utilisées par différentes blockchains. L’équipe de la plateforme développe un réseau décentralisé d’oracles, plus fiable que les réseaux centralisés qui fournissent des services similaires. 

Des tokens LINK sont utilisés pour payer les opérateurs de nœuds pour leurs services lors de la livraison de données provenant de sources externes. Les opérateurs définissent les frais en fonction de la demande de ressources externes.

LINK et Chainlink sont-ils des synonymes ?

Tout comme pour l’Ether (ETH) et l’Ethereum, ils ne sont pas identiques. Chainlink est un réseau, tandis que LINK est le token natif utilisé pour inciter les nœuds à compléter une requête. Le token utilisé dépend du protocole ERC-20 pour faciliter une interaction transparente entre eux.

Comme Ethereum 2.0, Chainlink utilise un concept similaire de Proof-of-Stake (PoS). Les nœuds validateurs stakent des LINK pour gagner des contrats de données. Plus un nœud possède de LINK, plus il a de chances d’accéder à des contrats de données plus importants et plus rémunérateurs. Toutefois, en cas de violation du contrat, les nœuds courent le risque de voir leurs tokens LINK révoqués.

La valeur de LINK est largement dérivée des cas d’utilisation du réseau d’oracle décentralisé. Plus le nombre de nœuds qui sécurisent le réseau est élevé, plus la demande de tokens LINK est importante.

À l’heure actuelle, Chainlink (LINK) se classe au 15e rang en termes de capitalisation de marché. La capitalisation de marché (ou market cap) d’une cryptomonnaie est une mesure de sa valeur marchande. Il existe une offre maximale de 1 milliard de token LINK. Et une offre en circulation de plus de 432 millions de tokens. Cependant, il n’y a pas encore de plans futurs pour que LINK augmente son offre totale.

Chainlink est-il un bon investissement ?

Chainlink (LINK) affiche une croissance énorme et est l’une des cryptomonnaies les plus en vue. Non seulement elle présente la combinaison idéale d’un projet avec la bonne technologie derrière elle, mais elle dispose également de suffisamment de ressources pour poursuivre son développement. La meilleure partie : Chainlink possède une excellente communauté. Jusqu’à présent, le projet a reçu de nombreux prix et a obtenu un statut, notamment la reconnaissance du Forum économique mondial en tant que pionnier technologique en 2020.

Un bref aperçu de l’histoire de Chainlink 

Les principaux événements marquants de l’histoire de Chainlink sont les suivants :

  • Septembre 2017 : Chainlink a levé 32 millions de dollars lors de son ICO, ayant émis 1 milliard de tokens LINK.
  • Novembre 2018 : Chainlink a acquis Towncrier, un flux de données authentifié pour les smart contracts. 
  • Mai 2019 : Chainlink a officiellement lancé sa plateforme sur le mainnet d’Ethereum.

Qui a inventé Chainlink ?

Chainlink a été fondée en 2017 par Sergey Nazarov, un programmeur âgé de 28 ans à l’époque. Le cofondateur de Chainlink est le programmeur Steve Ellis, qui dirigeait l’équipe de développement de Pivotal Labs, une société de conseil basée en Californie.

M. Nazarov a étudié la gestion à l’université de New York. En 2009, il a fondé la plateforme de marché en peer-to-peer ExistLocal. Ensuite, il a travaillé pendant trois ans en tant que partenaire chez QED Capital, un investisseur en capital-risque dans les startups technologiques d’Europe de l’Est et a fondé le service de messagerie décentralisé CryptaMail.

En 2014, Nazarov a créé le projet Secure Asset Exchange (SAE), qui s’occupait de compensation décentralisée. Le service existait depuis moins de deux ans quand, en janvier 2016, l’un de ses cofondateurs a annoncé sa fermeture après des réclamations de régulateurs américains.

En conséquence, Nazarov et Ellis, qui avaient participé à la création de SAE, se sont concentrés sur le développement d’un autre projet appelé SmartContract. Par la suite, le réseau Chainlink a été créé.

Quel est le sommet le plus haut jamais atteint par Chainlink ? 

Depuis son lancement en 2017, Chainlink a connu une croissance fulgurante, passant d’une moyenne de 0,50 $ à son plus haut historique de 52,88 $ le 10 mai 2021. Chainlink possède un volume transparent constant de 14% et a été tradé sur 965 marchés actifs. Une partie de ses tokens LINK a été allouée au futur développement et a été envoyée aux nœuds du réseau pour encourager les oracles.

En analysant ses paires de trading les plus importantes, il a atteint un sommet historique de 2,22 milliards de dollars pour USDT, 406,35 millions de dollars pour USD et 193,80 millions de dollars pour BTC. Actuellement, LINK se trade autour de la fourchette de 15 à 18 $, accompagné par le plongeon du BTC.

Comment Chainlink interagit-il avec Oracles ?

Il y a deux processus principaux impliqués qui permettent aux smart contracts basés sur la blockchain d’interagir les uns avec les autres.

Employer des données de référence

Les contrats de données de référence représentent des points de référence on-chain pour accéder à des données off-chain.Ils sont souvent mis à jour. La récupération des données prises en charge est effectuée rapidement et efficacement dans le cadre d’une seule transaction. 

Demander et recevoir des données

Il s’agit de récupérer des données à partir de n’importe quelle API externe. Pour permettre sa disponibilité dans une seule transaction, les données doivent d’abord être demandées par un smart contract à l’oracle pour initier une fonction de rappel qui répond à la demande. 

Voici à quoi ressemble le processus sous le capot, du point de vue technique. Le contrat client effectue un appel de requête initial au contrat de token LINK. Avec l’aide d’une fonction de rappel, il s’assure que le contrat client a suffisamment de tokens pour répondre à la demande. Il se connecte ensuite à l’oracle, qui effectue une demande d’API externe et renvoie les données récupérées au contrat client.

L’architecture Chainlink se compose de trois types de smart contract :

Contrat de réputation Chainlink

Un contrat de réputation Chainlink vérifie l’intégrité de l’oracle, en vérifiant les antécédents de l’oracle. Il comprend des paramètres tels que le nombre total de demandes complétées, le temps de réponse moyen et le nombre de LINK staké par les oracles.

Contrat d’order Matching de Chainlink

Ce contrat fait correspondre le contrat de niveau de service (SLA) d’un smart contract avec les oracles les plus appropriés.

Contrat d’agrégation Chainlink

L’objectif de ce type de contrat est principalement de collecter les données des oracles, afin de faire correspondre les résultats les plus précis avec le smart contract qui les requiert.

Analyse des résultats

Un contrat d’agrégation trouve les résultats les plus précis. Ensuite, les utilisateurs peuvent payer des frais en utilisant LINK pour accéder aux données.

Chainlink vs. Bitcoin vs. Ethereum : Les différences

Par rapport au Bitcoin et à l’Ethereum, deux projets blockchain clés qui sont des leaders incontestables du marché, Chainlink dispose de quelques atouts supplémentaires contribuant à son succès à long terme.

Le bitcoin, en tant que première cryptomonnaie jamais créée, n’offre rien de plus que le transfert de valeur. La valeur d’Ethereum réside dans sa plateforme, Ethereum Virtual Machine (EVM), qui permet la création de smart contracts pour automatiser les transactions sur la blockchain.

Chainlink combine ces deux idées et ajoute la possibilité pour la blockchain d’interagir avec des données du monde réel. Avec l’aide de Chainlink, les smart contracts peuvent fonctionner avec les données disponibles sur la blockchain, en gérant les informations de la réalité externe et en améliorant ainsi les cas d’utilisation de la technologie fondamentale.

Facteurs affectant le prix de Chainlink

Il existe de nombreux facteurs susceptibles d’accroître la demande de LINK — ou de provoquer un effondrement. Voici quelques-unes des informations que nous avons trouvées.

Chainlink 2.0

Cette mise à jour vise à résoudre les problèmes de sécurité de la blockchain grâce au mécanisme de staking super-liner. Traduction : il est encore plus difficile de tenter une manipulation. Chainlink 2.0 remplacera son smart contract actuel par un contrat hybride qui permettra d’accéder facilement aux ressources off-chain. En fin de compte, cela est fait dans le but de réduire le débit potentiellement plus élevé des oracles décentralisés. Cette mise à jour du projet signifie également que les smart contracts de Chainlink seront plus adaptables dans l’écosystème décentralisé. Cela accélérera le développement de DApps en raison de la fonctionnalité cross-chain activée.

À l’heure actuelle, la date de sortie de Chainlink 2.0 est encore inconnue. Mais selon le whitepaper publié le 15 avril 2021, l’équipe de Chainlink a une formidable vision de son évolution au-delà de sa première conception.

« Nous prévoyons un rôle de plus en plus expansif pour les réseaux d’oracles, un rôle dans lequel ils complètent et améliorent les blockchains existantes et nouvelles en fournissant une connectivité universelle et un calcul off-chain rapides, fiables et préservant la confidentialité pour les Smart Contracts. » – Auteurs du white paper de Chainlink d’avril 2021.

Projets de relations publiques

En 2019, le Token LINK est devenu l’une des cryptomonnaies les plus performantes, la capitalisation du projet ayant été multipliée par plus de six.

« Une grande partie du succès du projet appartenait à ses relations publiques réussies : les médias ont écrit que Chainlink avait réussi à devenir un partenaire officiel d’entreprises telles que SWIFT et Google. » — CoinDesk

Ces informations relatives à Chainlink ont été activement utilisées dans de nombreuses publications. SWIFT a déclaré qu’elle travaillait sur ses projets blockchain avec la participation de divers services tiers. Les nouvelles concernant le partenariat avec Google sont apparues après la publication d’un article dans un blog d’entreprise, Google Cloud, qui décrivait les fonctionnalités de Chainlink.

Aujourd’hui, lors de la réunion PALO IT x Chainlink, nous avons acquis plus de connaissances sur l’intégration avec SWIFT. SWIFT fonctionnera avec la blockchain Ethereum et pourrait également fonctionner avec Tezos dans le futur.

En même temps, on ne peut pas reprocher à Chainlink une supercherie voulue, car le site officiel du projet ne mentionne pas de partenariat avec ces entreprises. Cependant, les représentants de l’équipe ne s’opposent pas à la réitération de cette information qui a finalement un effet positif sur la capitalisation de leur entreprise.

Partenariats

La liste des partenaires de Chainlink comprend plus de 150 entreprises réputées telles que Hashgraph, Polkadot et Polygon (anciennement Matic Network). D’autre part, l’annonce de Chainlink selon laquelle elle sera le fournisseur de données pour la plateforme Blockchain d’infrastructure (BSN) du Centre d’information de l’État chinois peut également contribuer à la flambée des prix. Une semaine après la publication de cette information, la valeur de LINK a commencé à bondir.

Mais peu importe comment se termine l’histoire de la progression explosive de la valeur des tokens, l’équipe de Chainlink a choisi le bon moment pour promouvoir sa crypto. Au début de l’année 2021, Chainlink a commencé à croître dans le contexte de la plus faible volatilité du prix du bitcoin au cours des trois dernières années. Les analystes sont certains que c’est la raison pour laquelle l’attention de nombreux membres de la communauté des cryptomonnaies est passée du bitcoin aux altcoins, avec la possibilité de gagner rapidement de l’argent sur l’achat et la vente de crypto tels que LINK.

Le token LINK n’a pratiquement pas de grands détenteurs, selon Etherscan. Sur 167 000 adresses, seules 350 contiennent plus de 100 000 tokens. Dans le même temps, la plupart des opérations avec cette cryptomonnaie sont réalisées par des investisseurs particuliers disposant de petits actifs.

Il existe quatre adresses qui ont accumulé plus de 50 millions de tokens. La première appartient à l’équipe Chainlink, la seconde au pool de crédit AAVE et deux sont des cold wallets dont les propriétaires sont inconnus.

Le pour et le contre de Chainlink

Le développement de la technologie Chainlink peut révolutionner de nombreux secteurs de l’économie. Si le fait de relier les smart contracts au monde extérieur augmentera la portée des capacités des smart contracts, en utilisant Chainlink, les paiements traditionnels de détail VISA, Mastercard et PayPal peuvent provoquer l’exécution des smart contracts Ethereum. Il en va de même pour les paiements bancaires classiques, car les données des transferts d’argent peuvent être envoyées aux smart contracts.

Le principal problème lié à l’existence de différentes blockchains est le manque d’interopérabilité entre elles. Chainlink peut rendre possible l’interaction de différentes blockchains. Sa technologie ouvre des perspectives importantes dans la sphère de l’IoT, comme dans la gestion de l’approvisionnement alimentaire et d’autres domaines.

Enfin, Chainlink est le créateur d’un marché qui n’a jamais existé auparavant. C’est pourquoi les détracteurs du projet sont mécontents que seulement 35 % des tokens aient été vendus au public.

Où acheter Chainlink ?

Chainlink est disponible sur les principaux exchanges, y compris Bybit et peut être acheté via tout compte vérifié. Les mineurs de LINK peuvent obtenir des tokens en vendant des services et des données hors chaîne via une API connectée au réseau Chainlink.

La cryptomonnaie de Chainlink a connu une croissance considérable en 2020 et en 2021. Il peut sembler aux traders débutants que le prix de la cryptomonnaie a considérablement augmenté et que, par conséquent, il est peut-être tard pour y investir. Cependant, de nombreux experts estiment que le potentiel de croissance de Chainlink est encore immense.

Le fait est que Chainlink se distingue des projets purement spéculatifs et est en fait beaucoup plus sûr puisqu’il peut apporter des retours substantiels. Cette cryptomonnaie convient aussi bien aux investissements à long terme qu’à ceux à court terme. C’est un incontournable pour tout investisseur en cryptomonnaies. 

L’avenir de Chainlink

Il existe des prédictions follement optimistes pour l’avenir de Chainlink. Cependant, si l’on considère les vastes domaines d’application de la technologie derrière le token, son potentiel en cryptomonnaie est énorme. L’incorporation de données du monde réel dans les smart contracts est nécessaire dans tous les domaines : télécommunications, transports, gouvernance, soins de santé, etc.

Projets à venir de Chainlink

Bien que Chainlink soit en concurrence avec des projets tels que Band Protocol, JustLink, lancé par Justin Sun, et MakerDAO, Chainlink reste le leader dans le domaine. D’ici novembre 2020, Chainlink pourrait compter jusqu’à 315 intégrations. Pour l’instant, la liste comprend 74 blockchains, 98 projets DeFi, 44 nœuds et 23 fournisseurs de données.

Plus récemment, Chainlink est maintenant intégré en tant que « palette », ce qui permet à l’écosystème de Polkadot d’accéder à des données de référence de prix précises, à jour et inviolables pour alimenter de nouveaux produits et marchés. La palette Chainlink peut être ajoutée par le biais de la relay-chain avant la connexion ou de la parachain, sur vote de la communauté après la connexion.

Grâce au processus d’intégration normalisé et simplifié, les développeurs peuvent accélérer le développement de DeFi au sein de l’écosystème de Polkadot, tout en atteignant des normes élevées de sécurité et de qualité des données.

Ligne du haut : Ressources de données externes, Réseau Chainlink, Écosystème Polkadot * La palette de l’oracle Chainlink permet à la parachain Polkadot de se connecter de manière sécurisée à des flux entrants de données externes

Le mot de la fin

La technologie incroyable qui se cache derrière Chainlink donne aux entreprises technologiques la possibilité d’intégrer la blockchain dans leur arsenal technologique. Bien sûr, les oracles peuvent jouer un rôle essentiel dans l’évolution de la technologie blockchain. En connectant les données du monde réel avec la technologie blockchain, Chainlink peut créer un écosystème mondial autosuffisant et bien protégé.

Cependant, il est utile de comprendre ce qu’est la crypto chainlink, ainsi que son potentiel pour résoudre les problèmes de connexion des blockchains avec les données du monde réel. Quoi qu’il en soit, il est encore trop tôt pour estimer le formidable potentiel de Chainlink et contribuer à son adoption plus poussée dans notre vie quotidienne.

Vous pouvez acheter du LINK ici sur Bybit !

Vous pouvez également trader du LINK ici sur Bybit !

Restez informé(e) avec les mises à jour de Bybit :

Visitez notre plateforme d’échange Suivez nos actualités via notre blog Réseaux sociaux : TwitterFacebookInstagramYouTube et LinkedIn Rejoignez-nous sur Telegram et Reddit Vous avez des questions ? Visitez notre centre d’aide

Vous avez une suggestion concernant cet article ou autre chose sur notre plateforme ? Partagez vos pensées et aidez-nous à améliorer notre contenu pour le reste de la communauté !